23 janvier 2020

Ça alors

L’Arabie saoudite soupçonnée d’avoir espionné le patron d’Amazon

Deux rapporteurs de l’ONU ont demandé hier aux États-Unis d’ouvrir une enquête sur la possible implication du prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, dans une affaire de piratage du téléphone de Jeff Bezos, le dirigeant d’Amazon. D’après leur rapport, le milliardaire américain a ouvert au printemps 2018 une vidéo envoyée depuis un compte utilisé par Mohammed ben Salmane contenant un logiciel espion. Les experts de l’ONU souhaitent plus largement que soit examinée « l’implication continue, directe et personnelle » du prince héritier saoudien « dans des tentatives visant des opposants présumés ». Jeff Bezos est aussi le propriétaire du Washington Post, un quotidien américain qui publiait les écrits de Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien très critique vis-à-vis de son pays assassiné en octobre 2018. La justice saoudienne a condamné à mort cinq ressortissants du pays pour ce crime en décembre dernier. En juin 2019, une des experts de l’ONU avait demandé l’ouverture d’une enquête sur le rôle de Mohammed ben Salmane dans cet assassinat.