29 janvier 2020

Ça alors

Répliquer le coronavirus pour mieux le combattre

Des scientifiques de l’université de Melbourne, en Australie, ont annoncé hier avoir réussi pour la première fois à créer, à partir d’une souche prélevée sur un malade, une réplique du coronavirus 2019-nCov dans un laboratoire extérieur à la Chine, d’où l’épidémie est partie en décembre. Selon eux, cette découverte doit permettre d’effectuer des tests pour tenter de diagnostiquer la maladie avant l’apparition des premiers symptômes ou pour développer un potentiel vaccin. Ils ont assuré qu’ils partageraient le virus cultivé avec des laboratoires étrangers, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU. D’après son dernier rapport, 4 593 patients ont été contaminés par le coronavirus 2019-nCov, dont 56 dans un autre pays que la Chine, et 106 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie.