• Une commission spéciale de l’Assemblée nationale chargée d’examiner le projet de loi sur la réforme des retraites a commencé ses travaux cet après-midi. 22 000 amendements au texte ont été déposés, dont 19 000 par les députés de La France insoumise. Le dirigeant de ce parti, Jean-Luc Mélenchon, a expliqué sur son blog que cette multiplication d’amendements constituait une « réplique » à la volonté du gouvernement de recourir à des ordonnances pour faire appliquer sa réforme.

  • La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a déclaré hier au quotidien Le Parisien que le gouvernement allait proposer un amendement au Sénat pour étendre la durée du congé des parents en cas de décès d’un enfant de 5 à 12 jours. Un amendement similaire a été rejeté jeudi à l’Assemblée nationale et la ministre avait justifié ce vote en critiquant un dispositif « 100 % payé par les entreprises ». Samedi, Emmanuel Macron a demandé au gouvernement de « faire preuve d’humanité ».

  • La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé hier l’envoi de soldats supplémentaires au Sahel pour porter l’effectif de 4 500 à 5 100 militaires. L’essentiel des renforts sera déployé dans une zone située entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. L’armée française mène une opération antidjihadiste au Sahel depuis 2013. Lire notre article sur l’intervention française au Sahel.

  • Le groupe terroriste État islamique a revendiqué aujourd’hui une attaque au cours de laquelle un homme a blessé plusieurs personnes avec un couteau à Londres, au Royaume-Uni, avant d’être abattu par la police. L’assaillant avait récemment été libéré de prison. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré qu’il fallait « mettre fin à la libération anticipée pour tous ceux jugés pour des faits de terrorisme ».

  • Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé aujourd’hui la Russie à « rester à l’écart » du conflit qui opposent les troupes turques à l’armée syrienne du régime de Bachar el-Assad, soutenu par la Russie. Le chef de l’État turc a annoncé que son armée avait frappé plusieurs dizaines de cibles gouvernementales syriennes en représailles à une offensive de l’armée syrienne qui a tué six soldats turcs dans la région syrienne d’Idleb aujourd’hui, selon le ministère turc de la Défense.

  • Les sénateurs américains ont voté vendredi soir par 51 voix contre 49 contre la possibilité d’entendre des témoins lors du procès en destitution du président des États-Unis, Donald Trump. La sénatrice républicaine Lisa Murkowski, qui s’était dite « curieuse » d’entendre l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton, a voté contre toute audition et déclaré qu’il n’y aurait « pas de procès équitable » en raison de la « nature partisane » de la procédure enclenchée par les Démocrates.