3 février 2020

C'est leur avis

Les dangers des interdictions de voyage pendant une épidémie

L’épidémie de coronavirus apparue en décembre en Chine a fait 305 morts, dont un à l’extérieur de la Chine, aux Philippines, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU, publié hier. Une dizaine de pays, dont les États-Unis, la Russie et l’Australie, ont pris des mesures pour limiter ou interdire l’entrée sur le territoire d’étrangers arrivant de Chine. L’épidémiologiste américaine Jennifer Nuzzo explique pourquoi ces restrictions de déplacements sont plus dangereuses qu’efficaces.

« Même s’il était possible de laisser le coronavirus à l’écart par des interdictions de voyage, ces mesures peuvent être dangereuses. Les interdictions de voyage peuvent pénaliser les pays qui rapportent des cas, ce qui peut en retour réduire leur volonté de partager des informations à propos de ces foyers infectieux. Les interdictions de voyage pourraient aussi interrompre la circulation des approvisionnements essentiels dont dépend le contrôle de l’épidémie. La Chine est un grand producteur de médicaments primordiaux et d’équipements de protection personnels – il est dans notre intérêt de rester activement en contact avec la Chine pour répondre à cette épidémie. » Jennifer Nuzzo