• Affaire griveauxAlexandra de Taddeo, la compagne de Piotr Pavlenski, l’artiste qui a revendiqué vendredi la diffusion d’une vidéo à caractère intime de l’ancien candidat LREM pour la mairie de Paris Benjamin Griveaux, a été mise en examen, a annoncé aujourd’hui son avocate. Le parquet de Paris a ouvert aujourd’hui une information judiciaire pour « atteinte à l’intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l’image d’une personne présentant un caractère sexuel ».

  • Fraude fiscaleLes contrôles fiscaux ont permis à l’État de récupérer 9 milliards d’euros en 2019, a annoncé hier soir le Premier ministre, Édouard Philippe. Ce chiffre est en hausse de 16,3 % par rapport à 2018. En décembre, la Cour des comptes, chargée du contrôle de la dépense publique, avait constaté une baisse des montants recouvrés au titre du contrôle fiscal entre 2015 et 2018.

    Voir notre graphique sur les chiffres de la Cour des comptes.
  • TrainLe groupe ferroviaire français Alstom a annoncé hier soir l’acquisition de l’entreprise canadienne Bombardier Transport pour un prix avoisinant 6 milliards d’euros. Réunies, les deux entreprises formeraient le deuxième fabricant mondial de matériel ferroviaire, derrière le chinois CRRC. Cette acquisition devra recueillir l’aval de la Commission européenne, qui s’était opposée en février 2019 au rapprochement entre Alstom et Siemens.

    Lire notre article sur le rejet de la fusion Alstom-Siemens.
  • CoronavirusL’entreprise américaine Apple a annoncé hier soir qu’elle ne pourrait pas atteindre les prévisions de chiffre d’affaires qu’elle avait établies fin janvier en raison de la crise du coronavirus. L’épidémie, qui s’est déclenchée en décembre en Chine, a causé la fermeture temporaire d’usines produisant pour Apple et le « retour à la normale est plus lent que prévu », explique l’entreprise. L’épidémie a également affecté la demande chinoise.

  • AfghanistanLa commission électorale afghane a déclaré aujourd’hui le président sortant, Ashraf Ghani, vainqueur de l’élection présidentielle du 28 septembre 2019 dès le premier tour avec 50,6 % des suffrages. Le score est similaire à celui annoncé lors des résultats préliminaires, le 22 décembre. Deuxième avec 39,5 % des voix, le chef de l’exécutif, Abdullah Abdullah, avait dénoncé des fraudes.