• TalibansLe secrétaire d’État américain (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères), Mike Pompeo, a annoncé aujourd’hui que les États-Unis et les talibans, des combattants islamistes, s’étaient entendus sur une « réduction significative et nationale » de la violence en Afghanistan. Il a annoncé qu’un accord devrait être signé le 29 février.

  • CoronavirusUn responsable du ministère iranien de la Santé a annoncé aujourd’hui que l’épidémie de coronavirus Covid-19 touchait plusieurs villes du pays où elle avait jusqu’ici tué quatre personnes. Il s’agit du bilan le plus élevé hors de Chine où sont recensés la quasi-totalité des plus de 2 100 morts causés par le virus depuis le début de sa propagation en décembre, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU.

  • Forages en merIl n’y aura plus en France de forage d’hydrocarbures en mer, ont annoncé hier la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, et le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Les deux ministres ont fait cette déclaration dans un communiqué commun par lequel ils expliquent avoir refusé de prolonger le permis exclusif de recherches en mer d’un projet situé au large des îles Éparses, dans le canal du Mozambique.

    En savoir plus sur les îles Éparses.
  • EnaUne vingtaine des 81 étudiants de la promotion 2018-2019 de l’École nationale d’administration (ENA) ont rédigé un rapport dénonçant une école qui « classe et formate plus qu’elle ne forme », a révélé hier soir Le Monde, qui a pu consulter le texte. Celui-ci critique également l’absence de réaction des responsables de l’ENA lorsque des élèves sont victimes de harcèlement moral ou sexuel.

    Lire notre article sur les pistes de réforme de la haute fonction publique.
  • RetraitesLa 10e journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites a rassemblé hier 92 000 manifestants selon le ministère de l’Intérieur et entre 250 000 et 280 000 personnes selon la CGT. Lors de la précédente journée de mobilisation, le 6 février, le ministère avait compté 121 000 manifestants et la CGT n’avait pas donné de chiffre.