21 février 2020

Ça alors

La Californie s’excuse pour l’internement des Nippo-Américains

Les élus californiens ont adopté hier à l’unanimité une résolution présentant les excuses officielles de cet État américain pour l’internement d’Américains d’origine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Le texte rappelle qu’en 1942, deux mois après le bombardement japonais de la base navale américaine de Pearl Harbor, le président américain Franklin Roosevelt a ordonné l’incarcération de 120 000 Américains d’origine japonaise dans 10 « camps de concentration », dont deux en Californie. Le gouvernement américain a condamné ces internements en 1988. Al Muratsuchi, le législateur californien à l’origine de la résolution, a déclaré au journal Pacific Citizen qu’il souhaitait que « la Californie donne l’exemple » alors que « le président Trump met des familles et des enfants d’immigrants en cage ». Selon la résolution, il faut « veiller à ce qu’une telle atteinte à la liberté ne se reproduise plus jamais ».