• Affaire weinsteinUn tribunal new-yorkais a reconnu l’ancien producteur américain de cinéma Harvey Weinstein coupable d’agression sexuelle et de viol sur deux femmes, en 2006 et en 2013. Sa peine sera déterminée ultérieurement, mais l’accusation de comportement sexuel « prédateur », qui lui faisait encourir la prison à perpétuité, a été rejetée.

  • Proche-orientL’armée israélienne a annoncé aujourd’hui avoir mené plusieurs frappes aériennes en Syrie contre des positions du groupe Djihad islamique, une organisation armée palestinienne, en représailles à des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Les frappes ont tué six personnes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, une organisation basée au Royaume-Uni et disposant d’un réseau d’informateurs sur le terrain.

  • TogoLe président togolais, Faure Gnassingbé, a été réélu hier pour un quatrième mandat de cinq ans avec plus de 72 % des voix dès le premier tour, a annoncé ce matin la commission électorale du pays. Au pouvoir depuis 2005, il a succédé à son père, qui avait dirigé le Togo pendant 38 ans. L’opposant Agbéyomé Kodjo a dénoncé des « irrégularités ».

    Lire l’article de Franceinfo sur cette élection.
  • AllemagneMalgré un recul de presque sept points, le parti social-démocrate SPD est arrivé hier en tête des élections régionales à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne, avec 39 % des suffrages, devant les Verts (24,2 %) avec lesquels il dirigeait déjà ce Land. Le parti conservateur CDU perd près de cinq points, à 11,2 %, tandis que le parti anti-immigration AfD, en léger recul, garde de peu ses élus en obtenant un peu plus des 5 % nécessaires.

  • Élections iraniennesLes conservateurs ont remporté les élections législatives de vendredi en Iran, selon des résultats partiels annoncés hier. D’après les noms des élus au premier tour et même si le ministère de l’Intérieur n’a pas précisé leur affiliation politique, l’agence de presse Reuters a compté 178 conservateurs, 43 indépendants et 17 modérés. Alors que plusieurs milliers de candidatures avaient été invalidées par l’organisme de supervision du scrutin, l’abstention a atteint 42,6 %, un record depuis la Révolution islamique de 1979.