24 février 2020

Ça peut servir

De bonnes raisons de ne pas répondre immédiatement aux e-mails

Si l’e-mail peut être utile – pour recevoir des informations, par exemple –, il est aussi souvent le vecteur de multiples demandes et questions émanant de vos responsables hiérarchiques, de vos collègues ou de vos clients. Dans le site The Conversation, le professeur en ressources humaines Jean-François Stich propose plusieurs réponses à faire aux personnes qui vous reprocheraient de ne pas répondre assez vite aux e-mails. Dites que vous ne répondez jamais à chaud parce que c’est le meilleur moyen de mal interpréter un message. Avancez qu’en évitant de répondre immédiatement aux e-mails envoyés le soir, vous protégez le droit à la déconnexion de votre interlocuteur. Vous pouvez également dire que ce qui était attendu de vous n’était pas clairement formulé. Habituer les personnes avec qui vous interagissez à exprimer plus directement leurs attentes sera bénéfique à tout le monde.