• IndeLe chef de l’exécutif de Delhi a annoncé aujourd’hui que les affrontements intercommunautaires avaient fait depuis lundi 20 morts dans ce territoire qui comprend la capitale indienne, New Delhi. Selon plusieurs médias indiens, des groupes armés hindous s’en prennent à des musulmans. Des manifestations se déroulent depuis l’adoption en décembre d’une loi permettant à des réfugiés d’acquérir la nationalité indienne, à l’exception des musulmans.

  • AllemagneLa Cour constitutionnelle allemande a jugé aujourd’hui inconstitutionnelle une loi interdisant l’assistance au suicide par des médecins ou des associations, adoptée en 2015. La Cour estime que la loi fondamentale comprend « la liberté de se suicider et d’utiliser l’aide volontaire de tiers » pour y parvenir.

    Lire une explication sur le site du Figaro.
  • CoronavirusLe ministère français de la Santé a annoncé aujourd’hui que cinq nouveaux cas d’infection à coronavirus avaient été confirmés en France depuis hier, dont un Français de 60 ans, décédé dans la nuit. Âgées de 33 à 64 ans, les quatre autres personnes sont hospitalisées à Paris, Annecy, Amiens et Strasbourg. Au total, 17 cas, dont 11 personnes qui ont guéri, ont été confirmés en France depuis l’apparition du virus dans le pays le 24 janvier.

  • CésarLa productrice Margaret Menegoz, 78 ans, a été nommée présidente de l’Académie des César, l’organisme qui remet chaque année les récompenses du cinéma français, a annoncé aujourd’hui le Centre national du cinéma, un établissement public. Il précise que la gouvernance définitive de l’Académie des César sera arrêtée cet été. Les 21 membres de sa direction, présidée depuis 2003 par le producteur Alain Terzian, ont démissionné mi-février.

    Lire notre article sur les raisons de cette démission collective.
  • FemenLa Cour de cassation, la plus haute juridiction judiciaire en France, a définitivement relaxé aujourd’hui Iana Zhdanova, une ancienne militante du groupe féministe Femen, du délit d’exhibition sexuelle pour s’être présentée seins nus en 2014 au musée Grévin à Paris. La Cour estime que le délit est constitué, mais qu’une condamnation, « compte tenu de la nature et du contexte de l’agissement en cause », constituerait « une ingérence disproportionnée dans l’exercice de la liberté d’expression ».