2 mars 2020

C'est leur avis

L’absence des femmes dans l’accord entre talibans et Américains

Les talibans ont signé samedi un accord de paix avec les États-Unis prévoyant le retrait progressif des troupes américaines d’Afghanistan d’ici 14 mois. Dans le quotidien USA Today, les militantes féministes afghanes Mary Akrami, Sahar Halaimzai et Rahela Sidiqi regrettent qu’aucune femme n’ait été conviée aux négociations.

« Nous avons passé des années à nous battre pour des droits fondamentaux et, au cours de l’année écoulée, pour un siège à la table des négociations entre les États-Unis et les talibans. Nous ne sommes pas rassurées par l’accord signé samedi par le diplomate américain Zalmay Khalilzad et le mollah taliban Abdul Ghani Baradar, ni par le processus qui y a conduit. […] Pour commencer, les femmes afghanes et les représentants de la société civile et des autres minorités auraient dû être à la table des négociations des Américains et des talibans qui ont mené à cet accord, mais nous n’y étions pas. L’histoire nous a montré que les femmes et les minorités sont celles qui ont le plus à perdre des accords conclus à huis clos et dans une salle remplie d’hommes. » Mary Akrami, Sahar Halaimzai et Rahela Sidiqi