3 mars 2020

C'est leur avis

Miser sur le temps long pour convaincre

Le Premier ministre a annoncé samedi l’utilisation de l’article 49.3 pour l’adoption de la réforme des retraites permettant son adoption sans vote de l’Assemblée. Dans un éditorial non signé publié aujourd’hui, le journal Le Monde s’interroge sur la volonté du gouvernement de ne pas inscrire cette réforme dans un temps long.

« Il fallait miser sur le temps long pour espérer convaincre. Au lieu de quoi, l’exécutif a joué la montre en espérant en finir au plus vite et démontrer que sa main ne tremblerait pas. Il en résulte une exacerbation des tensions, en total décalage avec la philosophie de l’“acte II” du quinquennat, qui consistait à privilégier la concertation. Aux vives critiques des oppositions sur l’autoritarisme et l’isolement de l’exécutif vient s’ajouter le malaise de la majorité, qui ne comprend pas comment la réforme des retraites, présentée durant la campagne présidentielle comme l’un des marqueurs du progressisme, a pu se transformer en un pur acte d’autorité. »