10 mars 2020

Ça alors

L’UE interpellée sur les avions volant à vide

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a déclaré hier être intervenu auprès de la Commission européenne pour que les compagnies aériennes, affectées par l’épidémie de coronavirus « puissent conserver leur créneau aérien sans avoir à faire tourner leurs avions à vide dans le ciel ». Les compagnies aériennes sont en effet soumises à un règlement européen qui prévoit l’attribution de créneaux horaires pour atterrir ou décoller, décidés deux fois par an. Or pour les conserver, une compagnie doit avoir utilisé son créneau au moins 80 % du temps, ce qui peut la dissuader d’annuler ses vols même s’ils sont quasi vides. L’Association des coordinateurs d’aéroports européens, qui alloue les créneaux horaires, a également interpellé la Commission européenne et rappelle que des exceptions à cette règle ont déjà été prises, comme en 2003 lors de l’épidémie de Sras.