• AfghanistanLe Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mardi à l’unanimité une résolution approuvant l’accord de paix signé le 29 février entre les États-Unis et les talibans. Cet accord prévoit le retrait en 14 mois des troupes américaines d’Afghanistan, qui a débuté le même jour. Pour que ce retrait soit total, les talibans doivent respecter plusieurs conditions, telles que l’instauration d’un cessez-le-feu et l’ouverture de négociations de paix avec le gouvernement afghan.

    Voir la chronologie d’Al Jazeera sur la présence américaine en Afghanistan (en anglais)
  • Constitution russeLe Parlement russe a adopté mercredi un projet de réforme de la Constitution russe, proposé par le président, Vladimir Poutine. La veille, les députés russes avaient approuvé un amendement permettant de remettre à zéro le nombre de mandats effectués par Vladimir Poutine, ce qui lui permettrait de briguer deux nouveaux mandats de six ans après la fin, en 2024, de celui qu’il exerce actuellement. La réforme doit être validée par deux tiers des parlements régionaux et lors d’un référendum prévu le 22 avril.

    Relire notre article sur ce projet de réforme
  • Affaire weinsteinUn tribunal new-yorkais a condamné mercredi à 23 ans de prison l’ancien producteur américain de cinéma Harvey Weinstein. Ce tribunal l’avait reconnu coupable le 24 février d’agression sexuelle et de viol sur deux femmes sans préciser sa peine. Harvey Weinstein est également poursuivi pour des faits similaires par la justice de Los Angeles.

  • BourseL’indice CAC 40 de la Bourse de Paris a perdu jeudi 12,3 % de sa valeur, soit la plus forte baisse de son histoire, et l’indice allemand DAX 11,4 %. La Banque centrale européenne a annoncé le même jour qu’elle ne baissait pas ses taux directeurs – historiquement bas –, mais qu’elle allait injecter 120 milliards d’euros sur les marchés pour le rachat de dettes publiques et privées. Entre lundi et hier, l’indice CAC 40 a perdu près de 20 % de sa valeur.

  • CoronavirusEmmanuel Macron a annoncé jeudi soir de nouvelles mesures pour faire face à « la plus grave crise sanitaire qu’a connue la France depuis un siècle », alors que 3 661 personnes ont été contaminées par le coronavirus, selon un bilan donné hier soir par le ministre de la Santé. Le président de la République a appelé la population à limiter ses déplacements « au strict nécessaire », mais a maintenu le premier tour des élections municipales demain. Hier, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé l’interdiction de tous les rassemblements de plus de 100 personnes.

    Consulter toutes les informations officielles du gouvernement sur l’épidémie.