18 mars 2020

C'est leur avis

La double peine de l’Iran

L’Iran est le troisième pays le plus touché par l’épidémie de coronavirus. En plus de la crise sanitaire, il continue de faire face aux sanctions économiques américaines et a demandé de l’aide à la Chine. Sur France Inter, le journaliste Pierre Haski estime que l’Iran fait face à une double peine.

« La Chine, en début de semaine, a demandé aux États-Unis de lever leurs sanctions pour permettre à l’Iran de lutter efficacement contre l’épidémie. […] Il y a peu de chances que les Américains acceptent. C’est d’autant moins probable que ces derniers jours, il y a eu des affrontements, en Irak, entre les Américains et les milices chiites pro-iraniennes. […] Hier, Washington a même imposé de nouvelles sanctions, visant trois Iraniens liés au programme nucléaire. Ces sanctions ne changent pas grand-chose, mais elles montrent que la mécanique de la confrontation se poursuit, malgré l’épidémie. On pourrait croire que la lutte commune contre un virus qui ne connaît ni frontière, ni idéologie, ni religion, permettrait d’apaiser les tensions internationales. C’est l’inverse qui se produit, alors que tout le monde regarde ailleurs. » Pierre Haski