24 mars 2020

Tout s'explique

Les différentes stratégies de confinement face au coronavirus

Quelles sont les nouvelles règles de confinement en France ?

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé hier soir sur TF1 de nouvelles modalités de confinement en France pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Les marchés ouverts sont désormais interdits, mais il est « permis aux préfets, sur avis des maires, de déroger à cette interdiction ». Les sorties récréatives ne sont autorisées que « dans un rayon de 1 km de chez soi, maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour ». Les sanctions sont durcies en cas de non-respect des consignes : l’amende forfaitaire de 135 euros doit passer à 1 500 euros en cas de récidive dans les 15 jours. Lors d’une réunion téléphonique avec des représentants des cultes et d’associations laïques hier matin, Emmanuel Macron s’est dit opposé à un confinement total, selon plusieurs participants. Un tel confinement est demandé par plusieurs syndicats de médecins. 860 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie, selon un point établi hier soir par le ministère de la Santé.

Quelles sont les différentes modalités de confinement mises en place dans le monde ?

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a annoncé aujourd’hui le confinement de son pays pour trois semaines pour faire face à l’épidémie de coronavirus. Hier soir, le Royaume-Uni a également décrété un confinement similaire, avec des possibilités de sortie encadrées. D’autres pays ont choisi d’instaurer seulement un couvre-feu, comme le Sénégal de 20h à 6h depuis hier soir. Les autorités chinoises ont annoncé la levée, à partir de demain, du confinement imposé depuis fin janvier à la province du Hubei et à partir du 8 avril à Wuhan, la capitale de la province, d’où est partie l’épidémie. Les personnes souhaitant entrer ou sortir du Hubei puis, plus tard, de Wuhan devront présenter sur leur téléphone portable une attestation de non-infection au coronavirus délivrée par les autorités. À Wuhan, le confinement était total depuis le 17 février, avec interdiction de sortir de chez soi et des ravitaillements organisés une fois par jour.

Quels sont les effets attendus du confinement tel qu’il est instauré en France ?

« Il suffit que 25 % des adultes travaillent de chez eux et que les écoles soient fermées pendant huit semaines pour que le pic épidémique de Covid-19 puisse être retardé de deux mois », selon les résultats d’un rapport préliminaire dirigé par Vittoria Colizza, directrice de recherche à l’Inserm, un établissement public. Cette « combinaison de mesures » permet de réduire « de 40 % le nombre de cas au moment du pic », explique le rapport, et évite aux établissements de santé d’être submergés. Arnaud Fontanet, chercheur à l’Institut Pasteur, spécialisé dans les maladies infectieuses, explique au Quotidien du médecin que ce confinement partiel permet de mettre en place une immunité de groupe (obtenue après contamination d’une large partie de la population), contrairement à un confinement total « à la chinoise ». Il estime que les effets du confinement français « ne se verront » qu’au bout de deux semaines, c’est-à-dire le temps que l’incubation de toutes les personnes contaminées « soit écoulée ».