30 mars 2020

Ça vaut un clic

Enquête sur des tableaux spoliés

Francine Kahn a 70 ans le jour où elle apprend, grâce à des généalogistes, qu’elle est l’héritière d’une collection de 450 tableaux, spoliée à son grand-oncle, avocat juif et grand amateur d’art, pendant la Seconde Guerre mondiale. À sa mort, en 1941, le régime de Vichy a vendu de force les œuvres qu’il possédait, signées entre autres par Monet et Renoir. Selon Francine, si sa famille avait touché l’argent de la vente, elle aurait pu s’exiler et peut-être échapper à Auschwitz. Épaulée par Emmanuelle Polack, historienne de l’art spécialiste des œuvres spoliées par les nazis, et par des généalogistes, elle raconte, dans une série de podcasts en cinq épisodes produite par Moustic Studio, sa quête pour retrouver les tableaux et casser la vente. Un récit haletant et émouvant, très bien documenté, qu’on a du mal à ne pas écouter d’une traite.