3 avril 2020

Tout s'explique

Les scénarios du déconfinement en France

Comment le gouvernement envisage-t-il le déconfinement ?

Le confinement mis en place depuis le 17 mars sera levé « de façon progressive », a déclaré hier soir le Premier ministre, Édouard Philippe, sur LCI. « Il est probable que nous ne nous acheminons pas vers un déconfinement général et absolu en une fois, partout et pour tout le monde », a-il envisagé la veille devant la mission d’information parlementaire sur l’épidémie de Covid-19. Il a alors évoqué un « déconfinement qui serait régionalisé, qui serait sujet à une politique de tests, en fonction, qui sait, de classes d’âge ». Le confinement est ordonné jusqu’au 15 avril et Édouard Philippe a prévenu hier qu’il durerait « probablement plus longtemps ». Le conseil scientifique, qui conseille l’exécutif dans la lutte contre le Covid-19, a recommandé il y a 10 jours « au moins six semaines » de confinement, soit jusqu’au 28 avril.

À quelles conditions le déconfinement pourra-t-il se faire ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a affirmé le 26 mars que des tests de sérologie allaient « permettre de préparer la phase essentielle de déconfinement ». Ces tests sanguins recherchent la présence d’anticorps au virus Sras-Cov-2, responsable du Covid-19. La présence d’anticorps signifie que le patient a été infecté et qu’il est immunisé, mais pour une durée encore inconnue. « Si on s’aperçoit qu’une grande partie de la population est immunisée, alors on pourra sortir du confinement sans risque, car la population fera barrière naturelle contre toute nouvelle grande épidémie », affirme au Parisien l’épidémiologiste Antoine Flahault. Il explique que cette « immunité collective » s’applique dès lors qu’entre 50 % et 70 % de la population a été infectée, même sans symptômes. Olivier Véran a annoncé le 26 mars la livraison en avril de 2 millions de tests sérologiques.

Comment se déroule le déconfinement en Chine ?

La Chine a récemment assoupli les conditions du confinement en vigueur dans la province du Hubei. Les restrictions y sont levées de façon progressive depuis 10 jours, après deux mois de confinement. Un déconfinement total est prévu à Wuhan, capitale du Hubei, à compter du 8 avril. À ce jour, seule une sortie tous les trois jours est autorisée et les transports publics ainsi que certains magasins ont rouvert. Le représentant du Parti communiste chinois dans la ville de Wuhan a invité aujourd’hui les habitants à rester chez eux, par crainte d’une deuxième vague de contamination. Seules les personnes ayant un certificat médical sont autorisées à circuler et reprendre le travail. Dans la rue, elles sont régulièrement contrôlées et doivent présenter un « QR code de santé » de couleur verte, grâce à une application mobile, qui prouve qu’elles sont en bonne santé. La police patrouille également avec des caméras thermiques pour contrôler la température des passants.