• HongrieLe Parlement hongrois a adopté lundi un projet de loi permettant au Premier ministre de gouverner par décret dans le cadre de l’état d’urgence décrété dans le pays le 11 mars. Viktor Orban n’a désormais plus besoin d’obtenir un vote favorable des députés pour prolonger cet état d’urgence d’une durée illimitée, instauré pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. La nouvelle loi prévoit aussi jusqu’à cinq ans de prison pour la diffusion de « fausses informations » sur le virus ou les mesures du gouvernement.

    Lire cet article de Libération qui décrit la dérive autoritaire de Viktor Orban.
  • VenezuelaLes États-Unis ont proposé mardi un plan « pour une transition démocratique » au Venezuela qui prévoit l’installation d’un gouvernement de transition n’intégrant ni le président du pays, Nicolas Maduro, ni son principal opposant, Juan Guaido. Ce dernier s’est autoproclamé président en exercice du Venezuela en janvier 2019 après la réélection contestée de Nicolas Maduro au printemps 2018.

  • HydroxychloroquineLe Centre hospitalier universitaire d’Angers a lancé mardi une étude sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine, un antipaludique, sur le Covid-19. Celle-ci sera menée avec 32 autres hôpitaux français et 1 300 patients volontaires âgés de 75 ans et plus. Les résultats ne seront donnés que dans plusieurs semaines, mais les conditions de cette étude « ne laisseront pas de place au doute », a affirmé le médecin infectiologue Vincent Dubée, à l’origine du projet.

  • ConfinementLors d’une audition mercredi soir par les députés de la mission d’information sur l’épidémie de Covid-19, le Premier ministre, Édouard Philippe, a déclaré qu’il était « probable » que le déconfinement ne s’effectue pas « en une fois, partout et pour tout le monde » et qu’il pourrait être « régionalisé, voire organisé par classes d’âges ». Il a précisé que la stratégie de déconfinement serait présentée « dans les jours qui viennent ». Jeudi soir, il a déclaré sur TF1 qu’il ne devait pas « y avoir de départ en vacances » pendant le week-end.

    Voir nos graphiques sur les décès en France et en Italie.
  • Transfert de patients163 malades du coronavirus ont été évacués d’Île-de-France par avion ou par TGV depuis mercredi, a déclaré hier l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France. Un TGV médicalisé a acheminé hier 24 malades de Strasbourg en Nouvelle-Aquitaine. Depuis le début de l’épidémie, 98 patients de la région Grand Est ont été transférés vers d’autres régions françaises et 156 vers l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg et l’Autriche, a déclaré hier l’ARS de la région Grand Est.

  • Examens scolairesLe ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé hier que le brevet et le baccalauréat seraient attribués cette année en fonction des notes obtenues au cours de l’année, sans que celles obtenues pendant la période de confinement soient prises en compte. Les épreuves orales du bac de français sont maintenues.