• RécessionLe PIB (production totale de biens et services) de la France a chuté de 6 % au premier trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation de la Banque de France, publiée aujourd’hui. C’est le recul le plus important depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La France entre en récession, car elle a connu deux trimestres consécutifs de recul, le PIB ayant baissé de 0,1 % au cours des trois derniers mois de 2019.

  • États-unisLe président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré que son pays allait examiner la possibilité de suspendre sa contribution financière à l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU. Il l’a accusée d’être « très favorable à la Chine » et d’avoir prodigué de mauvaises recommandations au début de l’épidémie de Covid-19. Avec 12 064 décès, selon des chiffres publiés hier par les autorités sanitaires, les États-Unis sont le troisième pays le plus touché derrière l’Italie et l’Espagne.

  • ChineLa quarantaine imposée depuis 76 jours à la ville de Wuhan, dans l’est de la Chine, d’où est partie l’épidémie de Covid-19, a été levée ce matin, permettant aux habitants de se déplacer de nouveau dans le reste du pays. Le port du masque reste obligatoire pour les habitants, qui doivent également se soumettre à de fréquents contrôles de température et attester leur bonne santé.

  • Suppression de litsChristophe Lannelongue, directeur de l’Agence régionale de santé du Grand Est, chargée localement de l’application de la politique de santé publique, a annoncé aujourd’hui avoir été limogé sur décision du gouvernement. Il avait déclaré vendredi qu’il n’y avait « pas de raison de remettre en cause » le plan de suppression de 174 lits et de 598 emplois en cinq ans au Centre hospitalier régional universitaire de Nancy.

  • Présidentielle américaineLe sénateur du Vermont Bernie Sanders a annoncé aujourd’hui qu’il renonçait à sa candidature à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de novembre aux États-Unis. Il ne reste plus en lice que l’ancien vice-président Joe Biden, qui a rassemblé jusqu’ici 1 217 délégués, contre 914 pour Bernie Sanders.

  • ÉquateurLa justice équatorienne a condamné hier soir l’ancien président Rafael Correa à huit ans de prison dans une affaire de corruption. L’ancien chef de l’État, au pouvoir de 2007 à 2017, est également interdit de participation à la vie politique de son pays pour une durée de 25 ans. Rafael Correa, qui vit en Belgique, a accusé les autorités de son pays de manipuler la justice.