9 avril 2020

Tout s'explique

L’épidémie de Covid-19 aux États-Unis

Quelle est l’ampleur de la crise du Covid-19 aux États-Unis ?

La Réserve fédérale, la banque centrale des États-Unis, a annoncé aujourd’hui 2 300 milliards de dollars de prêts pour « soutenir l’économie » face à la pandémie de Covid-19. Le but est de « s’assurer que la reprise sera aussi vigoureuse que possible quand elle viendra », a déclaré le président de l’institution, Jerome Powell. 6,6 millions de personnes ont déposé une demande d’allocation chômage au cours de la semaine dernière, a déclaré aujourd’hui le département américain du Travail. Le nombre de nouveaux chômeurs aux États-Unis atteint ainsi près de 16,8 millions pour les trois dernières semaines. Les États-Unis comptent aujourd’hui plus de 14 800 morts liés au Covid-19, selon les chiffres collectés par l’université américaine Johns Hopkins. Plus de 1 900 morts ont été comptabilisés quotidiennement mardi et hier.

Quelles mesures le pays a-t-il prises pour faire face à l’épidémie ?

Les États-Unis ont interdit le 31 janvier l’entrée sur leur territoire de tous les non-Américains ayant séjourné en Chine dans les 14 jours précédents. Le 11 mars, ils ont pris une mesure similaire pour les personnes ayant séjourné dans l’espace Schengen, qui regroupe 26 États européens. Deux études dévoilées cette semaine montrent que les premiers cas de contamination à New York, la ville la plus touchée du pays, ont principalement été importés d’Europe et non de Chine. La Californie, l’État le plus peuplé des États-Unis a été le premier à ordonner à ses habitants de rester chez eux, le 19 mars. La plupart des 50 États du pays ont depuis mis en place des mesures plus ou moins strictes de confinement. 95 % de la population est désormais concernée, selon un décompte du New York Times. Lors de ses allocutions quotidiennes, Donald Trump, le président américain, a souhaité à plusieurs reprises une fin rapide des mesures de distanciation sociale, afin que le « remède » (le confinement) ne soit pas « pire que le mal » en raison des conséquences économiques.

Quelles sont les populations majoritairement touchées ?

En consultant les statistiques des décès par catégorie ethnique, que ne fournissent que certains comtés américains, le Washington Post a constaté mardi une surreprésentation des Afro-Américains. À Chicago, ils constituent un tiers de la population, mais deux tiers des morts du Covid-19, par exemple. Plusieurs études ont déjà démontré les taux plus élevés de diabète ainsi que de maladies cardiaques et pulmonaires parmi la population afro-américaine. Or il s’agit de facteurs de risque supplémentaire face au Covid-19. « On sait historiquement que des épidémies, comme la grippe espagnole il y a un siècle, affectent prioritairement et de manière démesurée les groupes les plus pauvres », explique à La Croix Pap Ndiaye, historien et spécialiste des États-Unis. Il ajoute que les Afro-Américains exercent souvent des métiers plus « modestes » qui ne permettent pas le télétravail et donc des mesures de confinement.