• Royaume-uniLes membres du Parti travailliste, le principal parti d’opposition britannique, ont élu samedi dernier l’ancien avocat europhile Keir Starmer comme nouveau dirigeant, en remplacement de Jeremy Corbyn. Ce dernier avait annoncé sa démission en décembre, à l’issue des élections législatives. Le Parti travailliste avait perdu 60 sièges à la Chambre des communes, notamment en faveur du Parti conservateur, et en détient désormais 202 sur 650.

    Lire le portrait de Keir Starmer dans Libération.
  • Présidentielle américaineLe sénateur du Vermont Bernie Sanders a annoncé mercredi qu’il renonçait à sa candidature à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de novembre aux États-Unis. Il ne reste plus en lice que l’ancien vice-président Joe Biden qui devrait donc être opposé à Donald Trump lors de l’élection présidentielle prévue en novembre.

  • YémenLa coalition menée par l’Arabie saoudite a décrété un cessez-le-feu unilatéral au Yémen jeudi et pour les deux prochaines semaines, afin de limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a salué cette initiative, alors qu’il avait appelé fin mars à un « cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde » pour préserver du Covid-19 les civils des pays en conflit. Hier, le gouvernement yéménite a annoncé un premier cas de contamination au Covid-19.

    Lire notre article de novembre 2018 sur les origines de la guerre au Yémen.
  • Ue et coronavirusLes ministres des Finances de l’Union européenne ont trouvé jeudi un accord pour un plan de soutien d’un montant cumulé de plus de 500 milliards d’euros devant permettre aux États membres de faire face à la crise économique liée à l’épidémie de Covid-19. Il leur permettra notamment d’avoir accès à des prêts à des conditions favorables pour financer leurs dispositifs de chômage partiel et leurs dépenses de santé.

    Lire nos explications.
  • Bilan de l’épidémieEn France, le nombre de patients admis en réanimation a diminué hier pour la deuxième journée consécutive, a annoncé dans la soirée Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, chargé de la politique de santé publique. La France enregistre désormais 13 197 morts depuis le début de la crise, en comptant les décès en Ehpad. Dans le même temps, 24 932 patients ont pu quitter l’hôpital pour regagner leur domicile.

    Voir les infographies de Franceinfo.
  • Dans le mondeLes deux pays européens les plus touchés par l’épidémie, l’Espagne et l’Italie, ont enregistré cette semaine un nombre de décès quotidien en recul significatif par rapport à la semaine passée, même s’ils dénombraient toujours respectivement autour de 700 et 600 morts par jour. L’épidémie s’est en revanche accélérée au Royaume-Uni et aux États-Unis, qui compte désormais plus de 18 000 morts, presque autant que l’Italie.

    Voir les graphiques du Figaro sur l’épidémie dans le monde.