15 avril 2020

C'est leur avis

Un bilan quotidien de l’avancée des préparatifs

Pour que le confinement imposé depuis le 17 mars en France soit efficace avant le début de sa levée prévu le 11 mai, le pays doit se doter sans attendre des moyens de dépistage et de protection dont il ne disposait pas en mars, estime dans Libération Pascal Marichalar, sociologue et historien, chercheur au CNRS, un organisme public.

« Cette sortie de crise doit être préparée dès maintenant, sinon le confinement n’aura servi à rien. Nous devons exiger que la conférence de presse quotidienne du gouvernement fasse le point, non plus seulement sur le nombre de cas et de décès, mais aussi sur l’évolution en temps réel des mesures et des ressources nécessaires pour remplir la feuille de route du déconfinement. Ceci aura, au passage, des vertus non négligeables en termes de santé mentale, en nous offrant une perspective sur le monde d’après. » Pascal Marichalar