17 avril 2020

Ça alors

Adopter un animal pendant le confinement

Depuis hier, il est de nouveau possible d’adopter un animal de compagnie dans un refuge, comme l’avait annoncé samedi le ministère de l’Intérieur. La Société protectrice des animaux (SPA) avait demandé au gouvernement d’accorder une dérogation de déplacement pour les futurs adoptants, alertant sur un risque de saturation de ses refuges. « On compte 5 000 animaux dans nos refuges pour une capacité de 6 800. Il nous reste 1 800 places, ce qui correspond à 15 jours d’activité », prévenait le 6 avril Jacques-Charles Fombonne, le président de l’association. La SPA, dont les 62 refuges ont dû cesser les adoptions en raison du confinement, a mis en place un système de sélection des adoptants en ligne pour s’assurer de leur sérieux en les interrogeant sur leurs motivations ou sur les conditions d’accueil de l’animal. En juin 2019, la Fondation 30 Millions d’amis, qui milite contre la souffrance animale, estimait que 100 000 animaux étaient abandonnés chaque année en France, dont 60 000 l’été.