• EntreprisesPrès de 40 milliards d’euros de prêts garantis par l’État ont été accordés aux entreprises depuis le 25 mars, a annoncé aujourd’hui Nicolas Dufourcq, président de Bpifrance, la banque publique d’investissement. 251 000 entreprises en ont bénéficié, pour un montant moyen de 140 000 euros, a-t-il précisé. Emmanuel Macron avait annoncé le 16 mars que ce dispositif pourrait atteindre 300 milliards d’euros.

  • UrgencesDepuis mi-mars, les passages aux urgences dans les hôpitaux d’Île-de-France ont baissé de 45 % pour les adultes et 70 % pour les enfants, par rapport à la même période l’an dernier, a déclaré aujourd’hui l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui regroupe 39 hôpitaux principalement franciliens. Cette baisse est « vraisemblablement due au comportement des patients eux-mêmes voulant éviter de surcharger les services d’urgence ou à leur crainte de contracter à l’hôpital le Covid-19 », explique-t-elle.

  • AssurancesLe groupe bancaire Crédit mutuel et sa filiale CIC Assurances ont annoncé hier soir vouloir verser 200 millions d’euros à leurs clients professionnels assurés contre les pertes d’exploitation, pour compenser une partie de leur perte de revenus liée à la crise sanitaire bien que cela ne soit pas prévu dans leurs contrats. Alors que ce type d’événement est généralement exclu des garanties d’assurance, le ministère de l’Économie a lancé aujourd’hui un groupe de travail sur un futur dispositif d’assurance en cas de catastrophe sanitaire.

  • Sécurité socialeLe déficit annuel de la Sécurité sociale pourrait atteindre 41 milliards d’euros à cause de la crise du Covid-19, a estimé aujourd’hui Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, lors d’une audition par la commission des Affaires sociales au Sénat. Ce montant est « du jamais vu », selon le ministre. Le précédent record de déficit, en 2010, était de 28 milliards d’euros.

    Lire notre article d’octobre 2019 sur l’évolution du déficit de la Sécurité sociale.
  • IranLe corps des Gardiens de la révolution islamique, une organisation militaire iranienne, a annoncé ce matin le lancement réussi d’un satellite, le présentant comme le premier satellite militaire mis en orbite par l’Iran. Cette annonce intervient après l’échec de plusieurs lancements, dont celui d’un satellite de télécommunications début février.