23 avril 2020

Tout s'explique

Divisions politiques autour du confinement aux États-Unis

Quelle mesure le président des États-Unis a-t-il prise ?

Le président américain, Donald Trump, a signé hier soir un décret qui suspend pendant 60 jours la délivrance des « cartes vertes », des visas qui donnent le statut de résident permanent aux États-Unis. Le texte prévoit des exceptions, par exemple pour le personnel soignant. « Les Américains au chômage seront les premiers servis en matière d’emplois au fur et à mesure que notre économie rouvrira », a expliqué Donald Trump pour justifier son décret lors d’un point presse quotidien hier soir. Plus de 26 millions d’Américains se sont inscrits au chômage depuis le début de la crise sanitaire mi-mars aux États-Unis, selon des chiffres publiés aujourd’hui par le département du Travail. Le pays est le plus touché au monde par l’épidémie de Covid-19, avec plus de 46 000 décès, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins aujourd’hui.

Dans quels États y a-t-il des manifestations contre le confinement ?

Depuis le 15 avril, des manifestations se sont déroulées pour demander la levée du confinement et la reprise de l’activité économique dans une dizaine d’États américains, comme le Texas, le Maryland et la Pennsylvanie. Le plus important rassemblement s’est tenu le 15 avril à Lansing, la capitale du Michigan, où 3 000 personnes ont bravé l’interdiction de se rassembler et les consignes de distanciation sociale pour manifester, à l’appel d’un groupe de militants républicains. Le président américain, Donald Trump, avait apporté son soutien à ces manifestations le 17 avril, appelant sur Twitter à « libérer » trois États dirigés par des Démocrates, le Michigan, le Minnesota et la Virginie. Le Michigan est pourtant le troisième État le plus touché dans le pays par l’épidémie, avec 2 800 morts, selon les services de l’État. Plusieurs États américains dirigés par des gouverneurs républicains, comme la Floride et la Caroline du Sud, ont déjà commencé à lever les restrictions.

Comment se répartissent les pouvoirs entre les États et l’exécutif fédéral ?

Donald Trump a estimé le 16 avril qu’il fallait « redémarrer l’Amérique », en proposant aux gouverneurs un plan en trois étapes pour lever le confinement, la première étant possible après la diminution des cas de contamination pendant 14 jours consécutifs. Selon la Constitution américaine, c’est aux gouverneurs que revient ce type de décision. Le 10e amendement de la Constitution américaine limite les pouvoirs du gouvernement fédéral à des domaines explicitement mentionnés, comme la diplomatie et l’armée, tandis que la santé publique dépend des villes ou des États. Toutefois, le gouvernement fédéral a certains pouvoirs, comme celui d’imposer des restrictions de voyage. La Maison-Blanche avait publié le 16 mars des orientations en matière de confinement, mais celles-ci n’étant pas contraignantes, neuf États sur 50 n’ont pas imposé de mesures de confinement, selon l’Association nationale des gouverneurs.