• Transports en communLa RATP, l’établissement public francilien de transports en commun, souhaite que 70 % du volume habituel des transports soit assuré le 11 mai, a annoncé aujourd’hui sa PDG, Catherine Guillouard. Cela représenterait selon elle environ 8 millions de voyageurs par jour. Actuellement, le réseau fonctionne à 30 % de sa capacité habituelle.

  • NicotineLa vente de substituts nicotiniques est désormais limitée en pharmacie à l’équivalent d’un mois de traitement et interdite sur Internet, selon un décret publié aujourd’hui au Journal officiel. La décision du gouvernement vise à éviter un mauvais usage de ces produits. Selon une étude mise en ligne mardi, mais non relue par le comité de lecture d’une revue scientifique, des médecins ont observé que les fumeurs étaient moins touchés par le Covid-19.

    Lire un article résumant l’étude et ses limites sur le site de France Inter.
  • RestaurationLes restaurants et les hôtels employant jusqu’à 20 salariés et réalisant jusqu’à 2 millions d’euros de chiffre d’affaires pourront bénéficier du fonds de soutien du gouvernement créé pour pallier leur fermeture pendant le confinement, a annoncé aujourd’hui le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Le plafond de l’aide, désormais fixé à 10 000 euros, a été doublé. Bruno Le Maire a précisé que la date de réouverture des restaurants serait précisée « fin mai ».

  • AmazonLa cour d’appel de Versailles a confirmé aujourd’hui l’obligation pour Amazon de réaliser une évaluation des risques professionnels liés à l’épidémie de Covid-19 et de restreindre en attendant son activité à l’envoi de produits de première nécessité. Elle a néanmoins élargi la liste des produits autorisés à la vente. Amazon a fermé tous ses entrepôts français le 16 avril, deux jours après une décision de justice en première instance.

    Lire l’article du Monde sur cette décision de justice.
  • Plan de relanceLes 27 dirigeants de l’Union européenne ont acté hier soir, lors d’un sommet par visioconférence, la création d’un fonds pour relancer l’économie après la crise provoquée par l’épidémie, sans se mettre d’accord sur ses modalités. Ils ont chargé la Commission européenne de préparer un plan de relance d’ici le 6 mai.

    Lire les explications de RFI.
  • BrésilLe ministre brésilien de la Justice, Sergio Moro, a annoncé aujourd’hui qu’il démissionnait, après l’éviction par le président de la République, Jair Bolsonaro, du chef de la police fédérale. Il a estimé que cette décision posait « un problème d’ingérence politique ». Ancien juge anticorruption, Sergio Moro a prononcé la condamnation, en juillet 2017, de l’ancien président de la République Lula da Silva à une peine de prison pour corruption.

    Lire un portrait de Sergio Moro sur France 24.