24 avril 2020

Ça peut servir

Prévoir un verre… pour l’après-confinement

Nous sommes nombreux à rêver du moment où il sera possible de reprendre une boisson au comptoir de notre bar préféré ou de retourner s’attabler dans le restaurant que l’on affectionne tant. Mais ces lieux chéris parviendront-ils à rouvrir après cette période ? La plateforme J’aime mon bistrot, lancée par le distributeur France Boissons, vise à les soutenir durant cette fermeture obligatoire, en précommandant des boissons ou des repas dans un des lieux référencés, après avoir créé un compte personnel. L’argent collecté sera alors immédiatement disponible pour l’établissement, qui octroie en retour un bon d’achat à utiliser dès la réouverture. Vous pouvez aussi tester une autre plateforme similaire, Bar solidaire, lancée par le groupe brassicole AB inBev, qui détient de nombreuses marques populaires de bières.