Homme vs machines. « Les plus fidèles lecteurs que nous avons, ce ne sont pas les hommes, ce sont les machines. » Tassilo Hummel a passé 18 mois à travailler pour l’agence Reuters, à Berlin. Sa tâche ? Fixer cinq écrans tout au long de la journée pour être le premier à détecter des informations utiles pour les machines qui font fonctionner les marchés financiers, pouvant ainsi faire bouger les prix en quelques secondes. Dans un documentaire pour Arte Radio, il revient sur cette expérience en faisant revivre l’ambiance dans laquelle il baignait alors, tout en tension et en notifications.

Un printemps suspendu. Deux guides de haute montagne et skieurs, Mathéo Jacquemoud et Vivian Bruchez, se lancent au printemps 2019 un défi : grimper six voies emblématiques des Alpes. L’Équipe les a suivis et revient à l’aide de représentations en 3D et en vidéo sur ces expéditions, qui en disent long sur la géographie montagnarde, la façon dont le climat transforme ces blocs de pierre et le froid contre lequel il faut se battre. Chaque sommet se voit consacrer un épisode. (Ce programme est produit par la société Upian, qui compte parmi les actionnaires de Brief.me.)

Justicière. Anne Gruwez est juge d’instruction à Bruxelles. Elle roule en 2CV et tance ses « clients », comme elle les appelle, pour éviter d’avoir sur sa conscience d’autres faits qu’ils pourraient commettre s’ils échappent à la prison. Elle est au centre du film « Ni juge, ni soumise », qui a obtenu l’an dernier le César du meilleur documentaire. Rediffusé cette semaine sur France 3, le documentaire, réalisé par deux anciens de l’émission « Strip-tease », est dans la veine de l’émission, avec phrases-chocs et une mise en contexte minimum, créant stupéfaction et fascination à la fois.

Cultiver son jardin. En 2011, le photographe Henk Wildschut remarque que des réfugiés d’un camp dans lequel il se trouve en Tunisie ont créé de petits jardins autour d’eux. Il se prend de passion pour le surgissement de ces plantes et les personnes qui les ont fait grandir dans ce contexte. Dans Slate.fr, il publie plusieurs clichés issus de son livre « Rooted » et explique comment les boutures, les arbres et les fleurs sont parvenus à embaumer le quotidien des réfugiés qu’il a rencontrés.