28 avril 2020

Ça alors

Des vétérinaires formés en Asie pour éviter une future épidémie

160 vétérinaires de 11 pays d’Asie du Sud-Est et du Pacifique vont être formés par des épidémiologistes internationaux pour détecter les maladies animales qui se transmettent à l’humain afin de prévenir les prochaines épidémies, a annoncé hier l’université de Sydney, en Australie, qui pilote le projet. « L’épidémie de coronavirus a souligné l’urgence de ce travail », a déclaré le professeur Navneet Dhand, qui dirige ce programme financé par le ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce à hauteur de 2,6 millions d’euros. L’objectif est de mettre en place dans ces pays un système de surveillance précoce des zoonoses, des maladies infectieuses transmissibles entre l’animal et l’humain, et de prendre des mesures préventives avant qu’une épidémie majeure se déclare. Selon Navneet Dhand, les zoonoses augmentent en Asie du Sud-Est en raison notamment de la croissance démographique et de l’urbanisation.