5 mai 2020

Ça alors

Des masques sauvés par l’impression 3D

L’entreprise belge d’impression 3D Materialise a annoncé hier être parvenue à réaliser des ajusteurs permettant d’adapter plus étroitement des masques destinés au personnel soignant à l’arête du nez et au reste du visage. Ces ajusteurs ont été mis au point en collaboration avec le gouvernement belge et des experts du monde hospitalier, après la réception d’une commande de 3 millions de masques inutilisables en raison de leur coupe ample pouvant occasionner des fuites. Materialise, mais aussi l’école d’ingénieurs toulousaine Icam, ont récemment inventé des systèmes imprimés en 3D pour ouvrir des portes en utilisant son coude ou son avant-bras plutôt que ses mains, permettant d’éviter les contacts directs avec une poignée potentiellement infectée par le coronavirus. Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreuses personnes, entreprises ou associations ont imprimé des objets en 3D, comme des visières de protection, pour offrir des protections face au coronavirus.