• CultureEmmanuel Macron a déclaré aujourd’hui vouloir que les droits des « artistes et techniciens intermittents soient prolongés d’une année au-delà des six mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée, c’est-à-dire jusqu’à fin août 2021 ». Il a également annoncé un « grand programme de commandes publiques » visant en particulier les créateurs de moins de 30 ans.

    Lire nos explications sur le régime des intermittents du spectacle.
  • Urgence sanitaireLe Sénat, où l’opposition est majoritaire, a voté hier soir une version modifiée du projet de loi visant à prolonger l’état d’urgence sanitaire, qui avait été déclaré le 23 mars pour une durée de deux mois. Les sénateurs ont voté plusieurs mesures de contrôle du respect du secret médical et des données personnelles et ont ramené la fin de la prolongation de l’état d’urgence au 10 juillet plutôt qu’au 24 juillet. Le texte doit désormais être étudié par l’Assemblée nationale.

  • ExclusionLe groupe LREM à l’Assemblée nationale a exclu aujourd’hui la députée du Bas-Rhin Martine Wonner après son vote contre la stratégie du gouvernement pour la sortie du confinement le 28 avril. Le groupe compte désormais 296 membres, contre 314 au début de la législature. La majorité absolue est à 289 sièges.

    Lire le portrait de Martine Wonner dans Le Monde.
  • AllemagneLa chancelière allemande, Angela Merkel, a présenté aujourd’hui la nouvelle phase de sortie du confinement dans son pays, qui prévoit la levée de la plupart des restrictions imposées depuis mi-mars. Les grands rassemblements sportifs ou culturels restent toutefois interdits. Il revient aux Länder (États-régions) de déterminer le calendrier du retour à la normale.

  • AirbnbLa plateforme de réservation de logements Airbnb a annoncé hier soir le licenciement d’environ 25 % de ses 7 500 employés dans le monde. Dans un message publié sur le site de l’entreprise, son dirigeant, Brian Chesky, explique que les prévisions de recettes pour cette année sont « inférieures à la moitié » des recettes de 2019.

  • PhilippinesLa chaîne de télévision ABS-CBN, la plus regardée des Philippines, a cessé d’émettre hier soir après l’expiration de sa licence. Le renouvellement de cette licence, accordée pour une durée de 25 ans, nécessitait un vote au Parlement. Le président philippin, Rodrigo Duterte, s’est plusieurs fois opposé publiquement à la famille qui possède la chaîne, à laquelle il reproche un traitement critique de sa politique antidrogue.

    Lire notre article d’août 2017 sur cette politique antidrogue.