6 mai 2020

Ça se chiffre

Le poids du tourisme en Europe

« On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d’été », a déclaré hier Emmanuel Macron. Il a ajouté que des mesures plus précises sur les déplacements autorisés seraient annoncées début juin en fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19. Celle-ci a gravement touché plusieurs pays où le tourisme représente une part importante de l’économie. C’est le cas de l’Espagne où la part du tourisme était de 11,8 % du PIB (la production de biens et services) en 2018, selon l’OCDE, une organisation qui réunit 37 pays parmi les plus développés du monde. Le tourisme représentait 13,5 % des emplois espagnols, selon l’OCDE. Pour l’Italie, désormais deuxième pays d’Europe en nombre de morts derrière le Royaume-Uni, le tourisme représentait 5,9 % du PIB et 8,3 % des emplois en 2018. Le tourisme a également un impact indirect, par l’effet des dépenses du secteur touristique auprès de ses fournisseurs. L’OCDE estime que le cumul des impacts direct et indirect atteignait 13 % du PIB et 14,7 % de l’emploi en Italie en 2017.