• EmploiL’emploi salarié du secteur privé a baissé de 2,3 % au cours du premier trimestre 2020, soit 453 800 destructions nettes d’emploi (la différence entre les créations et les suppressions), selon un bilan publié aujourd’hui par l’institut national de statistiques Insee. Le nombre d’emplois salariés dans le secteur privé est ainsi redescendu à son niveau de fin 2017.

  • ExpulsionsLa trêve hivernale des expulsions locatives est « prolongée jusqu’en juillet », a annoncé aujourd’hui le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. La trêve hivernale, qui s’étend habituellement du 1er novembre au 31 mars, a été prolongée une première fois jusqu’au 31 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.

  • Polynésie françaiseLe tribunal administratif de Papeete, en Polynésie française, a levé aujourd’hui le couvre-feu imposé par le représentant de l’État dans l’archipel entre 21h et 5h du matin pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Il a estimé qu’il s’agissait d’une « atteinte grave et manifestement illégale » à la liberté individuelle. La Polynésie française, où les mesures de confinement ont été allégées le 29 avril avec la réouverture des restaurants, n’a enregistré que 60 cas de Covid-19 et aucun décès.

  • Élection en pologneLe parti au pouvoir en Pologne a annoncé hier soir que l’élection présidentielle prévue le 10 mai était reportée à une date ultérieure en raison de l’épidémie de Covid-19. Le 6 avril, les députés polonais avaient approuvé l’organisation de la prochaine élection présidentielle par vote postal. Andrzej Duda, au pouvoir depuis 2015, brigue un deuxième mandat de cinq ans.

  • IsraëlLa Cour suprême d’Israël a rejeté hier soir à l’unanimité plusieurs plaintes contre un gouvernement d’union entre l’opposant Benny Gantz et le Premier ministre, Benjamin Netanyahou. Elle avait été saisie par une partie de l’opposition et des ONG dénonçant un accord qui permet au chef du gouvernement de rester en poste malgré les soupçons de corruption dont il fait l’objet. Le Parlement a validé aujourd’hui l’accord de gouvernement.

  • IrakLe Parlement irakien a approuvé ce matin la constitution d’un gouvernement dirigé par Moustafa al-Kazimi, 53 ans, ancien chef du renseignement. Le pays était sans gouvernement depuis la démission de son prédécesseur en novembre, confronté à des manifestations dénonçant la corruption des élites et le coût de la vie. Le nouveau Premier ministre doit faire face à la chute des cours du pétrole, dont l’économie est largement dépendante.