15 mai 2020

Ça alors

Un câble géant pour améliorer l’accès à Internet en Afrique

Un consortium d’entreprises d’Internet, dont le français Orange et l’américain Facebook, ont annoncé hier un projet de construction d’un câble sous-marin de 37 000 km entourant l’Afrique, connectant l’Europe, l’Arabie saoudite et 16 pays du continent. Ce consortium vise un déploiement du câble, qui serait l’un des plus longs au monde, en 2023 ou 2024. Sa capacité prévue offre un débit supérieur « à la capacité combinée totale de tous les câbles sous-marins desservant l’Afrique à l’heure actuelle », selon un communiqué publié sur le site d’Orange. Il facilitera l’accès de la population aux réseaux mobiles 4G ou 5G et au haut débit fixe. Google, Amazon, Facebook et Microsoft s’intéressent beaucoup aux infrastructures comme les câbles sous-marins. Ils en contrôlent la moitié, expliquait le directeur des réseaux internationaux d’Orange, Jean-Luc Vuillemin, à Challenges en juillet 2019.