20 mai 2020

Tout s'explique

Les différends entre les États-Unis et la Chine autour de l’OMS

Que reprochent les États-Unis à l’OMS à propos de la Chine ?

Réunis en visioconférence pour leur assemblée annuelle, les 194 pays membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont les États-Unis et la Chine, ont adopté hier une résolution demandant une « évaluation indépendante » de la réponse internationale à la pandémie de Covid-19. Premier contributeur de l’OMS, les États-Unis avaient suspendu mi-avril leur participation financière dans l’attente des résultats d’une enquête de l’administration américaine sur la « mauvaise gestion » de la pandémie par l’OMS, l’accusant de complaisance vis-à-vis de la Chine. Dans un courrier adressé lundi au directeur de l’OMS, Donald Trump a menacé de rendre cette suspension permanente si l’OMS ne « s’engage pas à des réformes substantielles dans les 30 prochains jours ». Dans ce courrier, il reproche à l’OMS d’avoir cédé aux pressions chinoises pour retarder la déclaration d’une urgence sanitaire et d’avoir salué la transparence du gouvernement chinois.

Que répond la Chine à ces critiques ?

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a accusé hier les États-Unis d’utiliser la Chine pour « se soustraire à leurs responsabilités » dans la gestion de l’épidémie de Covid-19. Lundi, le président chinois, Xi Jinping, a annoncé aux autres pays membres de l’OMS que son pays dépenserait 2 milliards de dollars sur deux ans dans la lutte contre la pandémie de coronavirus dans le monde, adressés en particulier aux pays en développement. Interrogée par L’Express, Valérie Niquet, responsable du département Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, un centre de réflexion, estime que Xi Jinping, en faisant cette annonce [€], tente « d’isoler un peu plus les États-Unis et de faire oublier les responsabilités du régime dans le développement de l’épidémie la plus dramatique que le monde ait connu depuis 1945 ».

Quels sont les autres différends entre les deux pays ?

Les États-Unis et la Chine s’opposent dans plusieurs autres domaines. C’est le cas autour de l’entreprise chinoise de télécommunications Huawei, que l’exécutif américain soupçonne de collaborer avec l’État chinois. Il estime que ses équipements pour les réseaux 5G pourraient être utilisés à des fins d’espionnage. Les États-Unis ont pris plusieurs mesures visant particulièrement Huawei, dont une la semaine dernière visant à empêcher le groupe chinois de se fournir en puces électroniques auprès d’entreprises étrangères. Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump critique également la hausse du déficit commercial des États-Unis vis-à-vis de la Chine, qu’il attribue à des mesures protectionnistes de la part de la Chine. Depuis 2018, les deux pays ont augmenté à plusieurs reprises les droits de douane sur certains de leurs produits respectifs, avant de parvenir à un accord préliminaire en janvier pour réduire les tensions.