25 mai 2020

C'est leur avis

De la transparence dans le futur vaccin contre le coronavirus

Entre 20 % et 25 % de la population française ne compte pas se faire vacciner contre le nouveau coronavirus, selon une enquête hebdomadaire réalisée par un consortium de plusieurs équipes de recherche. Le sociologue Jeremy Ward, qui en fait partie, considère dans Libération qu’une transparence sur les bénéfices et les risques d’un futur vaccin sera nécessaire pour éviter l’échec du vaccin contre la grippe H1N1.

« Il faut noter qu’en 2009, les gestionnaires de la crise de la grippe H1N1 avaient choisi de ne pas évoquer publiquement le sujet de la sécurité des vaccins, de peur que cela ne provoque des réactions irrationnelles dans le public. Ce choix avait été fait malgré la mise en place d’un dispositif de pharmacovigilance avancée. Dans le contexte actuel, où les autorités commencent à établir des procédures d’autorisation accélérées pour un futur vaccin, il nous semble crucial qu’elles communiquent tôt et de manière transparente sur ces procédures, afin d’éviter que les vaccins soient à nouveau pris dans les débats politiques. » Jeremy Ward