25 mai 2020

Ça alors

Le droit de vote facilité pour les ex-détenus de Floride

Une loi adoptée en 2019 par l’État américain de Floride qui contraignait les anciens détenus à rembourser leurs frais judiciaires et à régler la totalité de leurs amendes pour récupérer leur droit de vote est contraire à la Constitution, selon une décision rendue hier par un juge fédéral. Son jugement ouvre la voie à l’inscription sur les listes électorales de « près d’un million de citoyens » qui étaient jusqu’alors en « incapacité de payer la somme requise ». Or, la Floride est un État américain dont les électeurs ne sont clairement acquis ni aux Républicains ni aux Démocrates à moins de six mois de l’élection présidentielle. Le gouverneur de Floride peut encore faire appel de cette décision. Les personnes condamnées pour meurtre ou crime sexuel restent privées de droit de vote. Plusieurs dizaines d’États américains limitent le droit de vote des condamnés après leur libération, selon le centre de réflexion Brennan Center for Justice.