2 juin 2020

Ça alors

L’hommage aux victimes de Tiananmen annulé à Hong Kong

À Hong Kong, la veillée annuelle en mémoire du massacre de Tiananmen, prévue le 4 juin, a été annulée hier par la police locale, pour la première fois en 30 ans. Hong Kong est la seule ville de Chine où les habitants peuvent rendre hommage aux victimes de la répression de l’armée chinoise contre des militants pro-démocratie le 4 juin 1989. La police a invoqué des risques liés à l’épidémie de Covid-19. Une cinquantaine de cas de contamination au virus ont été enregistrés depuis le début du mois de mai. Cette interdiction intervient quatre jours après l’adoption par le Parlement chinois d’une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, permettant aux services centraux de sécurité d’exercer dans la région administrative spéciale. L’organisateur de la veillée, Lee Cheuk-yan, a regretté hier une décision « non scientifique », faisant de l’épidémie une « excuse pour réprimer » le rassemblement.