• Défenseur des droitsLe Défenseur des droits, une autorité administrative indépendante, déplore dans son rapport annuel publié ce matin un « repli des services publics » qui les rend de moins en moins aptes à « offrir à toutes et tous le même accès ». Dans une synthèse consacrée à la crise sanitaire, il souligne l’augmentation des inégalités liées au confinement, citant l’accès aux services publics, la fermeture des bureaux de poste, les conditions de détention dans les prisons ou l’utilisation des technologies numériques.

    Lire la synthèse du Défenseur des droits sur l’urgence sanitaire [PDF].
  • Nouvelle-zélandeLa Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé aujourd’hui la levée à minuit (heure locale) de l’ensemble des restrictions imposées dans le pays pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Sont concernées les mesures de distanciation sociale ou de limitation du nombre de personnes pouvant se rassembler. La Nouvelle-Zélande, qui dénombre 1 504 cas confirmés et 22 décès, n’a plus recensé de malade depuis une semaine.

  • BpLe groupe pétrolier BP a annoncé aujourd’hui la suppression de 10 000 postes, « la plupart d’ici la fin de cette année ». Son PDG a expliqué que la baisse des cours du pétrole obligeait l’entreprise, qui compte environ 70 000 employés dans le monde, à « dépenser moins d’argent ».

  • Masques lavablesLa secrétaire d’État à l’Économie, Agnès Pannier-Runacher, a demandé ce matin sur RTL aux employeurs « d’utiliser des masques lavables, réutilisables », produits en France. Plusieurs producteurs textiles s’étant lancés dans cette production ont déclaré ces derniers jours se trouver dans une situation de surproduction.

  • Police de minneapolisLe conseil municipal de Minneapolis, ville dans laquelle est mort l’Afro-Américain George Floyd, le 25 mai, à la suite de son interpellation, a décidé dimanche de « démanteler » les services de police tel qu’ils existent. Sa présidente a déclaré que le conseil municipal s’engageait « à reconstruire avec notre population un nouveau modèle de sécurité publique ».

  • AqmiLa ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé vendredi soir que le dirigeant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l’Algérien Abdelmalek Droukdel, et plusieurs proches étaient morts le 3 juin dans une opération dans le nord du Mali menée par l’armée française. Dans le cadre de l’opération Barkhane, menée au Sahel, l’armée française combat plusieurs organisations djihadistes liées à Al-Qaïda ou au groupe État islamique.

    Lire une analyse dans le site de L’Express sur la situation au Sahel.