12 juin 2020

Ça alors

Donald Trump menace la Cour pénale internationale

Le président américain, Donald Trump, a signé hier un décret qui prévoit des sanctions économiques à l’encontre de responsables de la Cour pénale internationale (CPI) s’ils enquêtent sur des Américains « sans le consentement des États-Unis ». La CPI a autorisé en mars l’ouverture d’une enquête pour des accusations de crimes perpétrés en Afghanistan en 2003 et 2004, dont des soupçons de torture de prisonniers par des membres de l’armée américaine. Les États-Unis n’ont pas ratifié le Statut de Rome, qui a fondé la CPI en 2002. Celle-ci peut enquêter sur des crimes commis sur le territoire des États l’ayant ratifié (dont l’Afghanistan) ou par un de leurs ressortissants. Les forces américaines sont présentes en Afghanistan depuis 2001 et Donald Trump s’est engagé en février à ce que leur retrait soit effectif en 2021.