24 juin 2020

Ça vaut un clic

Un canular pour piéger Trump lors de son premier meeting

Sur Franceinfo, le journaliste Benoît Zagdoun explique comment une mobilisation d’opposants a permis de tromper l’équipe de Donald Trump qui souhaitait faire salle comble pour son premier meeting de campagne en vue de l’élection présidentielle américaine de novembre. Ce meeting s’est tenu samedi dans la ville de Tulsa, dans l’État de l’Oklahoma. La foule escomptée n’était pas au rendez-vous, la salle étant à moitié vide. Des membres du réseau social TikTok et des fans de musique pop coréenne ont revendiqué être derrière ce démarrage de campagne faiblard, en réservant des places sans se présenter.