• Affaire FillonLe tribunal judiciaire de Paris a condamné aujourd’hui l’ancien Premier ministre François Fillon à cinq ans de prison dont deux ferme, 375 000 euros d’amende et une peine d’inéligibilité de 10 ans dans une affaire d’emplois fictifs de son épouse, Penelope. Celle-ci a été condamnée à trois ans de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende. Les époux ont annoncé leur intention de faire appel.

  • NucléaireLa procédure d’arrêt définitif du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a débuté cet après-midi. Le premier des deux réacteurs de cette centrale, mise en service en 1977, avait été arrêté le 22 février. Emmanuel Macron avait promis lors sa campagne pour l’élection présidentielle de 2017 qu’il fermerait la centrale au cours de son quinquennat.

    Lire notre article de février sur l’arrêt de la centrale.
  • Covid-19Le gouverneur de l’État américain de Californie a décidé hier la fermeture des bars dans plusieurs comtés en réaction à l’accélération de l’épidémie de Covid-19. La Californie était le premier État américain à mettre en place un confinement généralisé, le 19 mars. Ces derniers jours, l’augmentation du nombre de cas de contamination a poussé d’autres États très peuplés comme le Texas et la Floride à reprendre des mesures de restriction des libertés.

  • PologneLe président polonais, le conservateur Andrzej Duda, est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle organisé hier en Pologne avec 43,7 % des voix, selon des résultats quasi définitifs. Il affrontera au second tour Rafal Trzaskowski, le maire libéral de Varsovie, qui a recueilli 30,3 % des suffrages.

  • MalawiL’opposant Lazarus Chakwera a prêté serment hier au lendemain de l’annonce de sa victoire à l’élection présidentielle au Malawi. En raison de fraudes, le Malawi était devenu en février le deuxième pays d’Afrique subsaharienne à annuler une élection présidentielle après le Kenya en 2017. Contrairement au Kenya, le nouveau vote s’est conclu par une défaite du président sortant.

    Lire notre article sur l’annulation de l’élection en février.