1er juillet 2020

C'est leur avis

Emmanuel Macron échoue à verdir sa politique

Alors que les écologistes ont remporté pour la première fois plusieurs grandes villes aux élections municipales dimanche, Annika Joeres, correspondante en France de l’hebdomadaire allemand Die Zeit, estime qu’Emmanuel Macron n’a pas encore pris la mesure de cette « vague verte » en rejetant lundi deux propositions phares de la Convention citoyenne pour le climat.

« Pourquoi Macron a-t-il perdu le soutien des citadines et citadins sensibles à l’environnement ? Sûrement en partie parce qu’il a rompu ses promesses électorales de 2017 : le glyphosate, herbicide controversé, n’a pas été interdit. […] Même son ministre de l’Environnement, l’activiste et star de la télé Nicolas Hulot, a quitté le gouvernement parce qu’il était frustré par les “lobbys qui empêchent tout progrès”. […] Macron reste réservé à l’égard des propositions écologistes malgré toutes ses professions de foi. Dans son discours aux membres de la Convention citoyenne pour le climat, il a mis son veto à deux des plus importantes idées : la limite de 110 km/h sur les autoroutes, qu’il a jugée préjudiciable aux habitants des zones rurales qui dépendent de la voiture, et la proposition de financer la transition écologique par une taxe sur les dividendes, car elle pourrait dissuader les investisseurs. » Annika Joeres