3 juillet 2020

Tout s'explique

Emmanuel Macron nomme Jean Castex Premier ministre

Qui est Jean Castex ?

L’Élysée a annoncé aujourd’hui la démission du gouvernement d’Édouard Philippe. Emmanuel Macron a nommé le haut fonctionnaire Jean Castex Premier ministre et l’a chargé de former un nouveau gouvernement. Âgé de 55 ans et jusqu’alors membre du parti Les Républicains, Jean Castex avait été chargé en avril de coordonner le plan de déconfinement. Il présidait depuis avril 2019 l’Agence nationale du sport, rattachée au ministère des Sports. Diplômé de l’École nationale de l’administration en 1991, Jean Castex a commencé sa carrière comme magistrat à la Cour des comptes, la juridiction chargée du contrôle de la dépense publique. De 2006 à 2012, il a occupé plusieurs postes au sein de cabinets ministériels et à l’Élysée. Depuis 2008, il est maire de Prades (Pyrénées-Orientales). Jean Castex a nommé comme directeur de cabinet à Matignon le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, qui fut secrétaire général adjoint de l’Élysée de 2012 à 2014 aux côtés d’Emmanuel Macron.

Quelles orientations Emmanuel Macron veut-il donner à sa politique ?

Dans une interview accordée hier soir à la presse régionale, Emmanuel Macron a présenté les contours de la politique qu’il entend mener pour les deux dernières années de son quinquennat. « La rentrée sera très dure, il faut nous y préparer », a-t-il prévenu, en estimant que la reconstruction du pays doit être « économique, sociale, environnementale et culturelle ». « La priorité à court terme c’est de sauver les emplois », a-t-il affirmé. Parmi les autres chantiers, Emmanuel Macron veut mettre l’accent sur l’investissement dans le système de santé, la prise en charge des personnes âgées et l’emploi des jeunes. Emmanuel Macron réitère sa volonté de mener la réforme des retraites à son terme, mais se dit prêt à « ce qu’elle soit transformée » et annonce le retour des concertations avec les partenaires sociaux dès cet été.

Quel est le rôle du Premier ministre ?

Selon la Constitution, le Premier ministre dirige le gouvernement et « détermine et conduit la politique de la nation ». Toutefois, comme le note sur son site le Conseil constitutionnel, chargé de vérifier la conformité des lois avec la Constitution, c’est davantage le président qui conduit la politique de la nation hors période de cohabitation. Le Premier ministre a l’initiative des lois concurremment avec le Parlement et exerce le pouvoir réglementaire (décrets, ordonnances). Il arbitre les politiques décidées dans les ministères. « Il n’est pas le supérieur hiérarchique des autres ministres. Il ne peut pas leur imposer de prendre une décision qu’ils ne veulent pas assumer », nuance le site du gouvernement. Dans un livre paru en octobre, l’ancien président François Hollande proposait de supprimer la fonction de Premier ministre pour mettre en place un « vrai régime présidentiel » et de renforcer les pouvoirs du Parlement.