7 juillet 2020

Tout s'explique

La composition du nouveau gouvernement dirigé par Jean Castex

Quelle est la composition du nouveau gouvernement ?

L’Élysée a dévoilé hier soir la composition du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre, Jean Castex (voir l’infographie). 13 ministres et ministres délégués conversent leur portefeuille, parfois élargi, dont Bruno Le Maire à l’Économie et Olivier Véran à la Santé. Huit ministres changent de fonction. C’est le cas de Gérald Darmanin qui passe du Budget à l’Intérieur et d’Élisabeth Borne qui quitte la Transition écologique pour le Travail. Quatre ministres quittent le gouvernement tandis que huit y font leur entrée : l’ancienne ministre UMP Roselyne Bachelot devient ministre de la Culture, la députée LREM Barbara Pompili, ancienne membre d’Europe Écologie Les Verts, est nommée ministre de la Transition écologique et la femme d’affaires Élisabeth Moreno est chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. Le gouvernement compte 32 membres, dont 17 femmes et 15 hommes.

Qui est le nouveau ministre de la Justice ?

Parmi les entrants au gouvernement, l’avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti est nommé garde des Sceaux. Il a défendu ces dernières années des personnes accusées dans des affaires médiatisées, comme l’ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, accusé de fraude fiscale, et le frère du terroriste Mohamed Merah. La présidente de l’Union syndicale des magistrats, Céline Parisot, a dénoncé hier sur Franceinfo cette nomination comme « une déclaration de guerre contre la magistrature ». Éric Dupond-Moretti a critiqué à plusieurs reprises le travail des magistrats, dont ceux du Parquet national financier. Lors de sa passation de pouvoir aujourd’hui, Éric Dupond-Moretti a affirmé vouloir avancer « sur l’indépendance de la justice ». Plusieurs avocats ont été garde des Sceaux, en particulier sous la présidence de François Mitterrand (1981-1995), comme Robert Badinter, Michel Crépeau et Michel Vauzelle.

Pourquoi un ministère de la Mer a-t-il été créé ?

Un nouveau ministère de la Mer, dirigé par l’ancienne ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, a été créé hier. Ses prérogatives exactes n’ont pas été précisées, mais sa création fait écho aux propos tenus par Emmanuel Macron lors d’une allocution le 14 juin où il a affirmé que la reconstruction du pays passerait « aussi par l’accélération de notre stratégie maritime ». La France compte le deuxième espace maritime au monde, derrière les États-Unis, avec une superficie de plus de 10 millions de km2. Un demi-million de personnes travaillent dans l’économie maritime, rapportait en 2015 l’institut national de statistiques Insee. Les enjeux maritimes de la France recouvrent de nombreuses composantes, comme la pêche, les ressources énergétiques et la construction navale. Un ministère entièrement dédié à la Mer a été mis en place à deux reprises sous la Ve République, en 1981 et en 1988.