7 juillet 2020

C'est leur avis

La mauvaise gestion du Covid-19 par l’Inde

L’Inde enregistre actuellement autour de 400 nouveaux décès par jour dus au coronavirus, selon les chiffres de son ministère de la Santé, ce qui en fait un des pays où l’épidémie fait le plus de victimes. Najeeb Jung et Prateep Lahiri, deux anciens responsables politiques indiens, estiment dans le quotidien The Hindu que les autorités ont négligé le sort des travailleurs migrants, rentrés massivement dans leurs villages en réaction aux mesures de confinement.

« D’abord, nous avons échoué à traiter efficacement la souffrance énorme causée aux travailleurs migrants. Ensuite, nous avons échoué à faire du combat contre le Covid-19 un travail commun, sans considération de caste ou de communauté. […] Le gouvernement s’est révélé inepte en n’anticipant pas l’impact négatif du confinement sur des millions de travailleurs migrants qui ont été privés du jour au lendemain de leurs moyens de subsistance. Il a échoué à anticiper et donc à atténuer les conséquences négatives de cette décision soudaine. […] En plus de cette souffrance, le fait que cet exode de migrants vers leur domicile causerait la propagation de l’épidémie dans l’arrière-pays rural n’a pas été envisagé. » Najeeb Jung et Prateep Lahiri