15 juillet 2020

Tout s'explique

Le Premier ministre présente les orientations du gouvernement

Qu’a annoncé le Premier ministre lors de sa déclaration de politique générale ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a affirmé aujourd’hui à l’Assemblée nationale, lors de sa déclaration de politique générale, que le plan de relance du pays porterait à partir de septembre « sur tous les grands secteurs économiques » et qu’il serait doté de 100 milliards d’euros, dont 20 milliards d’euros pour la transition écologique. Le Premier ministre a fixé comme priorité la « lutte contre le chômage ». Le « contenu précis » du plan « devra être concerté dans les prochaines semaines avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales », a soutenu Jean Castex. Il entend par ailleurs poursuivre la réforme des retraites et accélérer la décentralisation en concentrant les créations d’emplois publics « dans les services départementaux de l’État ». Il prévoit de présenter à la rentrée un projet de loi contre les séparatismes et affirme défendre la laïcité « avec intransigeance ».

Quelle est l’ampleur du chômage des jeunes en France ?

Jean Castex a estimé lors de son discours que les jeunes sont « la première urgence, parce que ce sont toujours les premiers touchés par la crise ». Le gouvernement va mener des concertations avec les partenaires sociaux pour mettre en œuvre un « plan jeunesse », qui prévoit des incitations financières à l’embauche, la création de 300 000 contrats d’insertion et de 100 000 places supplémentaires en service civique. En septembre, « 700 000 jeunes vont se présenter sur le marché de l’emploi. Aucun d’entre eux ne devra se trouver sans solution », a soutenu le Premier ministre. En France, 21,8 % des 15-24 ans étaient au chômage en mai, selon l’OCDE, qui réunit 37 pays parmi les plus développés du monde. La moyenne de l’OCDE se situait à 17,1 %.

En quoi consiste une déclaration de politique générale ?

Sous la Ve République, le Premier ministre peut prononcer devant l’Assemblée nationale une déclaration de politique générale lors de l’entrée en fonction d’un nouveau gouvernement. Cette tradition républicaine, qui n’est pas imposée par la Constitution, permet au chef du gouvernement d’exposer les grandes orientations de son programme, les réformes qu’il souhaite mener. Conformément à l’article 49 de la Constitution et après délibération en Conseil des ministres, le Premier ministre a la possibilité de solliciter la confiance de l’Assemblée nationale sur sa déclaration de politique générale : à l’issue du discours, les députés engagent un débat et procèdent à un vote de confiance. Jean Castex a décidé de suivre cette procédure. Généralement, le discours de politique générale est lu simultanément au Sénat par un autre membre du gouvernement, ce qui a été le cas aujourd’hui. Il est là aussi suivi d’un débat, mais sans vote de confiance.