• Sommet européenLes dirigeants des 27 États membres de l’Union européenne se réunissaient aujourd’hui à Bruxelles pour le quatrième jour d’affilée pour discuter du plan de relance européen face au Covid-19. Le sommet, prévu pour durer deux jours, a été prolongé en raison de désaccords sur le montant des subventions à destination des pays les plus touchés. Un groupe de pays, dont les Pays-Bas et l’Autriche, préfèrent une solution à base de prêts.

  • Hong KongLe ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a annoncé aujourd’hui que le Royaume-Uni suspendait immédiatement son traité d’extradition avec Hong Kong et interdisait l’exportation d’équipement de police anti-émeutes. Cette décision découle de l’instauration fin juin par la Chine d’une loi qui limite l’autonomie de Hong Kong en matière de sécurité.

  • États-UnisTed Wheeler, le maire démocrate de Portland, dans le nord-ouest des États-Unis, a demandé hier le départ des agents fédéraux des forces de l’ordre déployés dans la ville pour protéger les bâtiments et les monuments face aux débordements des manifestations antiracistes. Il a estimé qu’elles contribuaient à « gravement détériorer la situation ». Le président des États-Unis, Donald Trump, a accusé hier les autorités locales d’avoir « perdu le contrôle sur les anarchistes et les agitateurs ».

  • Projets de vaccinDeux essais cliniques de potentiels vaccins contre le Covid-19, l’un britannique et l’autre chinois, ont mis en avant une forte réponse immunitaire, selon des résultats publiés aujourd’hui par la revue médicale The Lancet. Testés respectivement sur 1 000 et sur 500 patients, ces potentiels vaccins doivent désormais être évalués sur un nombre de patients plus important avant une éventuelle commercialisation.

  • Cathédrale de NantesUn incendie a touché la cathédrale de Nantes samedi matin, détruisant en particulier le grand orgue du XVIIe siècle et les vitraux de la façade. Un bénévole chargé de fermer le lieu de culte avait été placé en garde à vue samedi, mais il a été remis en liberté hier soir sans poursuites. « Les points de contradiction qui étaient apparus ont été éclaircis », a déclaré le procureur de la République de Nantes.

    Lire l’article de France 3 Pays de la Loire sur les œuvres touchées.