3 août 2020

Tout s'explique

Des mesures pour faire face à la sécheresse

Pourquoi des restrictions d’eau sont-elles imposées en France ?

68 départements (voir la carte) font l’objet de restrictions d’eau, selon un décompte mis à jour hier sur le site Propluvia du ministère de la Transition écologique. Ces restrictions ont été prises pour répondre au nouvel épisode de sécheresse que la France subit. S’il est moins caniculaire que l’année dernière, le mois de juillet 2020 correspond au « mois de juillet le plus sec depuis 1959 », a annoncé mercredi Météo-France. Les précipitations n’ont ainsi atteint en moyenne que « 28 % des valeurs normales pour cette période » (voir le graphique). Le déficit de pluie touche particulièrement les régions du sud-ouest, de la vallée de la Loire et du nord-est. Les seuils entraînant des mesures de restriction sont définis au niveau local par les préfets. Plusieurs territoires sont placés en situation de crise, le niveau maximum de restriction. Dans ce cas, les prélèvements non prioritaires, y compris à des fins agricoles, sont interdits.

Pourquoi les épisodes de sécheresse se multiplient-ils ?

« La fraction moyenne du territoire touchée par une sécheresse a à peu près doublé dans les 60 dernières années », explique à Libération Pierre Etchevers, climatologue à Météo-France. L’épisode de sécheresse actuel correspond à une sécheresse dite « agricole », soit un déficit en eau des sols entre un et deux mètres de profondeur « suffisant pour altérer le bon développement de la végétation », d’après Météo-France. Ainsi, « l’évolution des précipitations n’étant pas très marquée », la cause principale de la multiplication des épisodes de sécheresse « vient notamment de l’augmentation de la température » liée au réchauffement climatique, précise Pierre Etchevers. Avec la température, l’évaporation augmente et l’eau issue des précipitations ne permet plus d’alimenter le milieu naturel. Le phénomène est également accentué par l’imperméabilisation des sols liée à l’urbanisation.

Quelles méthodes sont recommandées pour éviter les pénuries d’eau ?

Un rapport parlementaire déposé début juin émet plusieurs recommandations pour parer aux situations de pénuries d’eau qui vont s’aggraver. Il invite à couvrir entièrement la France avec des schémas d’aménagement et de gestion des eaux pour planifier les futurs besoins et usages. Il encourage l’adoption d’une tarification de l’eau « incitant à moins consommer », calculée sur la consommation réelle. Il propose aussi d’augmenter le montant des amendes pour les personnes utilisant l’eau malgré une interdiction. Des méthodes agricoles nouvelles peuvent aussi être adoptées. Dans un guide publié en février, l’association Les Greniers d’abondance, qui œuvre pour la sécurité alimentaire, encourage à utiliser des pratiques d’irrigation économes comme le goutte-à-goutte, à privilégier des cultures demandant peu d’eau et à favoriser l’infiltration et la rétention d’eau dans les sols par exemple en plantant des haies.